Service de piquet

Aux côtés du Syndicat des services publics (SSP) et de l’Association des médecins-assistant(e)s et chef(fe)s de clinique (ASMAC), l’ASI résiste depuis des années à l’offensive des employeurs contre la réglementation des services de piquet qui veut que le temps de piquet effectué à domicile soit considéré comme temps de travail lorsque l’employeur exige que l’employée soit à pied d’œuvre en 30 minutes ou moins.

Suite à l’échec répété des négociations dû à l’intransigeance des employeurs, l’ASI et ses partenaires sont déterminés à lutter contre tous les abus du service de piquet devant les tribunaux s’il le faut. Ils s’appuient sur un avis de droit de Thomas Geiser, professeur de droit du travail et juge fédéral, qui définit sans équivoque le service de piquet avec une période d’intervention inférieure à 30 minutes comme temps de travail.

Document de positionnement sur la réglementation du service de piquet (octobre 2004)

OpenClose

Actualité :

«Imaginez notre pays sans infimières…». Par ces mots, l’ASI appelle la population à se rallier le 12 mai aux revendications des infirmières et…

Lire la suite

Nous célébrons à nouveau ensemble la Journée des infirmières, bien qu’elle s’annonce différente de ce que nous avions prévu. Mais cette année aussi,…

Lire la suite
Consulter les archives
OpenClose

Revue «Soins infirmiers»