Infirmières et infirmiers de pratique avancée APN: les organisations suisses dans le domaine des soins infirmiers s'engagent pour des profils clairs

En Suisse aussi, les infirmières et infirmiers APN (Advanced Practice Nurses) contribuent de plus en plus à la qualité des soins infirmiers. Jusqu'à présent, ils ont toutefois travaillé sans cadre réglementé. Des organisations dans le domaine des soins infirmiers (l'ASI, Swiss Nurse Leaders, l'APSI et le GIC Swiss ANP) ainsi que la Fondation Lindenhof Berne viennent de créer l'association APN-CH qui aura pour mission d'organiser la réglementation des infirmières et infirmiers de pratique avancée APN.

de gauche à droite: Sabin Zürcher (comité), Mario Desmedt, Iren Bischofberger, Jean-Luc Tuma (comité), Andrea Ullmann-Bremi (comité), Yvonne Willems-Cavalli (président), Eva Horvath, Ruth Schweingruber, Roswitha Koch (comité), Andrea Oppliger, Sophie Ley

que les organisations du domaine des soins infirmiers l'avaient vivement préconisé. Les quatre organisations du domaine des soins infirmiers (l'ASI, Swiss Nurse Leaders, l'APSI et le GIC Swiss ANP (2)) et la Fondation Lindenhof à Berne ont créé l'association "APN-CH: organisation de la réglementation" pour com-bler cette lacune. Cette association a pour mission de définir des critères uniformes permettant aux infirmières et infirmiers, qui remplissent les conditions fixées, de porter le titre d'infir-mière/infirmier de pratique avancée APN. Ils devront notamment répondre à certaines exigences dans les domaines de la formation,  de la formation continue, de l'expérience professionnelle et de la pratique professionnelle.

Pour la coordinatrice du projet Roswitha Koch, responsable du département de développement des soins infirmiers au Secrétariat central de l'ASI, il est essentiel que le rôle des infirmières de pratique avancée soit enfin réglementé : "Les APN travaillent déjà dans de nombreux domaines de soins et contribuent largement à une prise en charge de qualité et orientée vers l'avenir. Grâce à ces professionnels, la qualité des soins peut augmenter, en particulier chez les per-sonnes présentant un tableau clinique complexe, que ce soit dans le cadre des soins de base ou des soins spécialisés", a-t-elle déclaré. Elle précise qu'il est urgent d'établir un cadre clairement défini quant aux conditions à remplir. "Pour ce faire, la Suisse peut s'appuyer sur des modèles reconnus au niveau international qui se sont imposés dans le monde entier."

Regula Lüthi, présidente de Swiss Nurse Leaders, est convaincue que les responsables de la gestion des soins dans les institutions vont considérer les travaux de ANP-CH comme un sou-tien utile dans les processus de recrutement du personnel et que les critères de qualité fixés contribueront à la sécurité des patients. Avec cette nouvelle association, les principales organi-sations dans le domaine des soins infirmiers sont en mesure de présenter une position uni-forme. "Grâce au bon mélange des sciences infirmières et de la gestion des soins et, surtout, grâce au soutien généreux de la Fondation Lindenhof à Berne, nous pouvons aller dans la bonne direction pour faire avancer la réglementation. "

L'association APN-CH: Organisation de la régulation a été créée le 11 novembre 2019. Yvonne Willems Cavalli (présidente), Andrea Ullmann-Bremi, Jean-Luc Tuma, Roswitha Koch et Ursula Wiesli ont été élus au comité.

Davantage d'informations

 

OpenClose

Actualité :

Les étudiants et jeunes infirmières et infirmiers francophones sont invités à participer à un projet international de la campagne Nursing Now visant à…

Lire la suite

Le Conseil fédéral soutient une offensive de formation pour le personnel infirmier et, contrairement à sa position initiale, il reconnaît certaines…

Lire la suite
Consulter les archives
OpenClose

Revue «Soins infirmiers»