Initiative sur les soins infirmiers : le Conseil des Etats reconnaît l'urgence d'agir

Aujourd'hui, le Conseil des Etats a approuvé à l'unanimité la loi fédérale relative à une offensive de formation et le domaine de responsabilité propre pour les infirmières et infirmiers. Le paquet 1 de la mise en œuvre de l'initiative sur les soins infirmiers est ainsi transmis au Conseil national. L'ASI se réjouit du signal clair donné par la Chambre haute et attend du Conseil national qu'il traite rapidement cet objet. D'ici là, les cantons ont le devoir de stopper l'exode du personnel soignant par des mesures immédiates.

Le Conseil des Etats a approuvé à l'unanimité – par 45 voix contre 0 – et sans discussion la proposition du Conseil fédéral pour le paquet 1. Ce paquet correspond au contre-projet indirect à l'initiative sur les soins infirmiers. Il contient d'une part une offensive de formation pour les huit prochaines années. D’autre part, il prévoit que les infirmières et infirmiers puissent facturer directement certaines prestations à la charge des assurances sociales sans nécessiter de prescription médicale.

"Nous sommes très heureux que le Conseil des Etats soutienne aussi clairement la mise en œuvre de notre initiative", déclare Sophie Ley, présidente de l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI). "C’est un signe clair adressé au Conseil national pour qu’il traite rapidement cet objet". Pour l'ASI, il est également évident que les cantons doivent enfin passer à l’action. "Il s'agit maintenant de mettre immédiatement en place des bases légales cantonales afin de réaliser rapidement l'offensive de formation".

L'ASI est très préoccupée par l'exode du personnel soignant qui se poursuit sans relâche et de manière très néfaste pour les soins. "Dans ce contexte, de tels signaux clairs de la part du Conseil des Etats s’avèrent indispensables. Les soignants ont besoin d'être rassurés et de savoir que des avancées se font sur le plan politique. La situation dans la pratique est extrêmement critique. L'initiative sur les soins infirmiers n’a pas d’impact sur la répartition des compétences: c'est aux cantons de prendre des mesures immédiates pour maintenir les soignants dans la profession". Le Conseil fédéral confirme également cette exigence dans sa réponse à l'interpellation 22.3488 "Prendre de toute urgence des mesures pour maintenir le personnel dans les soins infirmiers" de la conseillère nationale Barbara Gysi.

Lien
Interpellation 22.3588 

OpenClose

Aktuell

Malgré l'acceptation de l'initiative sur les soins, plus de 300 soignant-e-s abandonnent le métier chaque mois. Cela accentue encore la crise…

En savoir plus

Aujourd'hui, le Conseil des Etats a approuvé à l'unanimité la loi fédérale relative à une offensive de formation et le domaine de responsabilité…

En savoir plus
mehr aktuelle Meldungen
OpenClose

«Krankenpflege»